AVEC NOUS - PROLOGUE

JE NE LE VOULAIS PAS mais en même temps je le voulais. Même si je me sentais comme ça, je le laissais quand même utiliser mon corps pour que nous nous sentions tous les deux bien.

Ashton Donovan était un ami et une commodité. Alors qu'il était bon, il n'était pas le meilleur et il n'était pas ce que je cherchais. Même si j'avais ces pensées, j'ai quand même couché avec lui. Mais je ne qualifierais pas ce que nous avons fait de dormir. De quelque manière que.

« Cela doit se terminer », a déclaré Ashton, prenant le joint du bout de mes doigts et le portant à sa bouche. Il a collé le bout entre ses lèvres charnues, des lèvres qui avaient couvert chaque centimètre de mon corps seulement une heure auparavant. Il était nul. Souffler la douce fumée. Un faible gémissement le quitta.

J'ai apprécié son amour pour l'herbe et la façon dont il ne me jugeait jamais quand j'en avais besoin après avoir fait l'amour. Même si nous n'avions pas couché ensemble depuis longtemps, ce que nous faisions n'était pas sain. Pour l'un ou l'autre de nous. Mais bien sûr, nous n'en avons jamais parlé.

"Défonce?" Je m'adossai à ma tête de lit. Je savais de quoi il parlait mais une partie de moi était toujours blessée que ce n'était pas moi qui avais dit ces mots à sa place. « Nous pouvons le changer et nous saouler à la place », proposai-je. Il avait raison pourtant. J'aimais laisser les gens penser que je n'étais pas prête pour une relation alors que c'était vraiment ce que je voulais depuis un moment maintenant. Mais je n'étais pas sûr de ce que je cherchais. Un gars pour me traiter gentil. Pour m'emmener à des rendez-vous. Pour même me tenir la porte ouverte. La chevalerie était rare, mais je savais qu'il y avait des hommes qui faisaient encore ces petites choses.

"Non." Ashton s'est assis entre mes jambes et s'est allongé contre moi. "Nous."

"Comment venir?" Autant j'étais d'accord avec lui, autant un morceau de mon cœur me faisait un peu mal de l'entendre le dire. J'aurais dû exprimer ces pensées en premier, mais pour une raison quelconque, je n'ai jamais pu les faire sortir.

— Parce que vous n'aimez pas ça, Meadow. Bien sûr, c'était amusant au début et tu donnes une bonne putain de tête. Ashton souffla sur le joint. « Mais je sais que ce n'est pas suffisant. Pas pour toi. Pas même pour moi.

Je posai ma main sur sa poitrine, sentant son cœur battre sous ma paume. — C'est confortable, avouai-je enfin. Mais ce n'était vraiment pas le cas. Ashton m'a fait me sentir mieux parce que je n'avais pas trouvé ce que je cherchais. Bon sang, je ne savais même pas ce que je voulais. Mon cerveau était en désordre parce que d'un côté, je voulais être emporté par le prince charmant et de l'autre, je voulais me faire baiser salement contre un mur. J'avais besoin d'arrêter de lire les romans d'amour de mon ami. Ce n'était pas comme si je devais me mettre avec quelqu'un tout de suite. Mais j'avais toujours envie d'avoir cette personne avec qui rentrer chez moi.

"Je connais." Ashton s'assit et posa ses beaux yeux bleu bébé sur moi. — Mais je sais aussi que tu aimes les défis, Meadow. Et rappelez-vous." Il fit un clin d'œil. « Je suis trop jeune pour toi.

Je ris, enroulant mes bras autour de lui et le tirant contre moi. "Peut-être que tu as raison. Vous avez besoin d'une femme qui vous aime complètement. Pas seulement pour ton corps chaud comme l'enfer et ta grosse bite.

Il grogna, enroulant sa main libre autour de lui. « C'est assez gros. »

"Il est." Je me suis écarté de derrière lui et me suis déplacé devant lui avant de m'agenouiller entre ses jambes. En donnant un baiser au bout de sa bite, je me suis déplacé le long de lui. « Pensez-vous que dans une autre vie, cela aurait pu fonctionner ? Qu'est-ce que c'était entre nous ? Même si ce truc avec Ashton ne pouvait jamais être quelque chose de sérieux, je tenais à lui. J'avais connu le gars toute ma vie et je savais qu'il ne me ferait jamais de mal. Même si je n'étais qu'une des nombreuses encoches sur son montant de lit, je savais tout ce que j'avais avec lui. Nous avions tous les deux convenu que ce serait du sexe. Rien de plus. Mais même moi, je devais admettre que j'avais des sentiments pour lui.

Ashton s'assit, me donnant le joint. Il passa une main dans ses cheveux blonds hirsutes avant de me faire un petit sourire. «Je pense que cela aurait certainement pu fonctionner. Dans une autre vie pourtant. Nous aimons tous les deux trop le sexe et avec d'autres personnes.

Je savais qu'il avait couché avec d'autres femmes tout en dormant avec moi. C'était l'une des raisons pour lesquelles je voulais mettre fin aux choses. Nous avions toujours été en sécurité mais même si j'appréciais le sexe occasionnel, j'avais besoin de quelqu'un qui ne s'engageait qu'envers moi.

"Nous pourrions avoir une relation ouverte." Je chevauchai ses genoux, enroulant un bras autour de ses larges épaules. "Peut-être, avoir un truc de type poly en cours."

Ashton s'appuya sur ses coudes. "Dans une autre vie, Meadow."

"Oui. Dans une autre vie." Mon regard tomba sur ses genoux. « Me laisseras-tu le monter une dernière fois ? »

"Bébé." Ses yeux s'assombrirent. "Je te laisserai faire tout ce que tu voudras."

Je ris, passant mon pouce sur le pré-cum dégoulinant de la fente de sa bite. Un doux soupir me quitta. "Ça va me manquer." Mais je savais qu'il avait raison. Ce n'était sain pour aucun de nous. Même si je ne voulais pas m'installer, tout ce qu'Ashton et moi faisions n'avançait pas du tout.

"Pré?"

Je sursautai, mes yeux braqués sur les siens.

« Êtes-vous une fille pour une fois et laissez-vous vos sentiments vous gêner ? » Ashton haussa un sourcil.

"JE…"

Il nous a retournés, alors j'étais allongée sous lui. "Je sais que j'ai dit que nous devrions arrêter cela, mais cela peut attendre jusqu'à demain." Il se pencha, léchant le long de la coquille de mon oreille. "Ce soir, ton corps est le mien."