souviens-toi de moi - Chapitre 1

Garrith Jameson s'est promené dans The Red Love à la recherche de quelque chose. Quelque chose dont il avait besoin ? Il n'était pas sûr. Mais c'était un sentiment si fort qu'il menaçait de s'emparer de son être même, de le bercer jusqu'au cœur s'il n'en prenait pas soin.

Son dos était raide et ses muscles lui faisaient mal aux bons endroits. Être dans un ring de boxe avec un gars qui se battait pour gagner sa vie, avait définitivement le dessus. Garrith aimerait avoir mal physiquement pour d'autres raisons mais cette tempête de merde s'était tarie il y a des mois. Il s'est dit qu'il valait mieux s'échapper que de s'en occuper. Chatte.

Alors qu'il se dirigeait vers le club, la base en plein essor de la musique déferla. Il n'aimait pas la musique de danse, mais si c'était fort et que vous pouviez le sentir au plus profond de vos os, cela le rendait heureux. Malheureusement, une personne avait élu domicile à l'intérieur de son cerveau ; elle était gravée dans son âme et même s'il n'avait pas vu ou parlé à Keisha Lee depuis environ six mois, il se sentait attiré par elle. Tiré vers son être même. Il ne se remettrait jamais du fait qu'elle ne se souvenait pas de lui. Cela lui déchirait l'âme de savoir qu'après toute la merde qu'ils avaient traversée, elle ne saurait pas combien il avait fait pour la récupérer. Combien elle comptait pour lui. Comment il s'était battu pour son amour. Littéralement.

Alors qu'il s'approchait du long bar en bois, il constata qu'il n'y avait pas de sièges vides. Un couple de jeunes gars l'a remarqué et s'est rapidement écarté de son chemin. Avait-il l'air si rugueux ? Il savait qu'il n'avait pas pris la peine de se raser depuis quelques jours mais il prit une douche. Garrith leva le col de sa veste jusqu'à son nez et inspira. Ne sentait certainement pas mauvais. Il haussa les épaules et s'assit sur un tabouret maintenant vide. Une jolie blonde se tenait devant lui, portant un t-shirt noir décolleté avec The Red Love en lettres rouges au-dessus de son cœur.

« Que puis-je obtenir pour vous, chérie ? » demanda-t-elle en préparant deux verres à la fois.

Garrith ne l'avait jamais vue dans le club auparavant. Cela faisait-il si longtemps qu'il n'avait pas été là ? "Tequila," mordit-il.

Elle haussa un sourcil. "Dure nuit?"

Garrith se moqua. Plus comme quelques mois difficiles. « Pas seulement ce soir. »

Le barman hocha la tête. "Tu es flic ?"

La mâchoire de Garrith se serra. C'était une piètre excuse pour un homme de loi. Depuis que la merde avec Keisha est tombée, il n'a pas pu se concentrer et a pris un congé. En fait, il a pratiquement disparu. Il serait surpris s'il avait encore un travail.

"Ancien." Il ne servait à rien de le nier plus longtemps. Il n'a jamais dit aux gens qu'il était un agent. Je n'ai pas aimé en parler. Non pas qu'il n'était pas fier de son travail ou de ce qu'il a fait pour son pays. Les gens jugeaient et il se sentait comme une chatte pour s'occuper, mais il l'a fait. Keisha n'a jamais su qu'il était un agent et il se sentait comme un idiot de ne pas pouvoir dire à la seule personne dans sa vie avec qui il avait tout partagé sur son travail. Pas étonnant qu'elle ne veuille pas se souvenir de lui.

Le barman a souri et a versé le liquide doré clair dans un verre à liqueur. « Mon père est flic. Retraité en fait. Sa boisson de prédilection est le scotch.

Tout ce que Garrith pouvait faire, c'était hocher la tête. Il ne savait pas pourquoi elle lui disait ça.

Elle a poursuivi: "Il est beaucoup plus âgé que vous, mais je peux déjà en voir le début dans vos yeux."

« De quoi diable parlez-vous ? » cracha Garrith. Il ne voulait pas que ses mots sortent avec un tranchant, mais la façon dont la femme le regardait avec pitié lui faisait ramper la peau. Il ne voulait pas de pitié. Il voulait récupérer sa copine.

Le sourire du barman s'élargit. Elle n'a pas pris sa merde. Garrith l'aimait bien. Il était temps que le propriétaire engage quelqu'un qui ne soit pas si timide et qui puisse s'occuper des clients comme lui.

La femme haussa les épaules. « Je dis qu'il n'est pas rare que des gens qui travaillent dans les forces de l'ordre deviennent alcooliques. Fais attention."

Pourquoi s'en souciait-elle ? Son cœur se gonfla un peu que cet étranger veillait sur lui. "Qui es-tu?"

Elle rit, d'un rire de ventre à part entière qu'il pouvait sentir dans son âme. Elle a tendu la main. « Le nom est Evvie Neal. »

Garrith lui rendit la poignée de main. « C'est un plaisir de vous rencontrer, Evvie. Je m'appelle Garrith Jameson et il est temps que le propriétaire prenne enfin une décision intelligente concernant les personnes qu'il a embauchées.

Le sourire d'Evvie se resserra. « Le propriétaire est un connard. Il ne m'a pas embauché, mais je suis ravi de vous rencontrer aussi, Garrith.

Garrith retint un petit rire au coup contre son ami. Il avait entendu dire que Brett MacLean était devenu un peu un crétin au cours des deux derniers mois. « Je suis sûr que le propriétaire a une raison d'être un... »

« Pour un être quoi ? Une main lourde se posa sur l'épaule de Garrith, le faisant se retourner. Brett se tenait derrière lui, un large sourire s'étalant sur son visage.

"Pour être un connard," termina Garrith en se levant du tabouret.

"Dick est un euphémisme", entendit-il Evvie marmonner derrière lui.

Le regard de Brett se posa sur le sien, un soupçon d'intérêt brilla en eux avant de devenir froid. Ce n'était qu'un petit indice mais Garrith pouvait dire que son ami ressentait quelque chose pour le barman blond. Il était temps aussi.

Garrith fronça les sourcils, son estomac se noua. Pourrait-il oublier Keisha s'il le fallait ? Il ne voulait pas répondre à cette question. Déjà.

« Pourquoi ne laissons-nous pas les gens faire leur travail pour une fois et se rendre dans mon bureau ? » a suggéré Brett.

Evvie s'est moqué et est allé servir d'autres clients en attente. Intéressant.

« Nan. J'ai besoin d'un autre verre. Garrith se rassit sur le tabouret. Il ne voulait pas être seul avec les questions que Brett avait sans aucun doute pour lui. Comme là où il avait été ces deux derniers mois, pourquoi n'avait-il pas contacté sa sœur et ainsi de suite. Bla bla bla.

« Garrith », a insisté Brett.

« Soit vous vous asseyez et vous vous joignez à moi pour prendre un verre, soit vous partez. De toute façon, je ne vais nulle part. Garrith fit signe à Evvie de lui donner un autre coup de tequila. Il prendrait toute la bouteille s'il le pouvait. Brett souffla et s'assit à côté de lui. La tension dans l'air grandissait, se mêlant à l'odeur de sueur et d'alcool.         

— Evvie, dit sèchement Brett.

Evvie se tourna vers eux depuis l'autre bout du bar, les sourcils froncés. Garrith la regarda s'approcher d'eux et placer ses mains sur le bar. "Quoi?"

Brett sourit. "Rien."

Garrith les regarda bouche bée. La mâchoire d'Evvie se serra. Elle a claqué la bouteille de tequila sur le dessus du bar et a placé deux verres à liqueur à côté. « Allez-y, les garçons. Voir si je m'en fous. Et sur ce, elle s'éloigna.

Brett attrapa la bouteille et versa le liquide doré dans les deux verres.

« Quel est ton problème, Brett ? » Garrith n'avait jamais vu le gars agir comme un connard.

"Je n'ai pas de problème", a répondu Brett, repoussant le tir. Son comportement était dur, déséquilibré, comme à tout moment il craquerait. Le gars avait sérieusement besoin de baiser.

Garrith regarda entre Evvie et lui. Ou peut-être qu'il l'avait fait mais pas par la bonne femme.

Il soupira et emboîta le pas, leur versant à chacun un verre. « Avez-vous parlé à Tori ? »

Brett se tendit avant de prendre un autre coup. « Avez-vous parlé à Keisha ? »

Merde. "Touché." Garrith n'avait pas parlé à Keisha depuis des mois. Non pas qu'il n'ait pas essayé. Chaque fois qu'il décrochait le téléphone pour l'appeler, il se figeait, son estomac se tordait en des nœuds agonisants. Que dirait-il ? Il ne savait pas par où commencer. Garrith versa un autre shot et le porta à ses lèvres. Respirant l'odeur brûlante et enivrante, il la repoussa, laissant la chaleur de l'alcool envahir sa gorge.

« Alors, où diable étiez-vous, Garrith ? demanda Brett en remettant le bouchon sur la bouteille.

Garrith haussa les épaules. "Environ." Il n'y avait aucun moyen qu'il dise à qui que ce soit où il était. Quel genre d'homme cela ferait-il de lui s'il avouait avoir boudé ces derniers mois après avoir perdu Keisha ? S'apitoyant sur son sort, il tendit la main vers la bouteille, mais Brett l'attrapa en premier.

"Je ne pense pas." Brett se leva du tabouret et fit le tour du bar, remettant la bouteille sur l'étagère.

"Brett." Garrith fronça les sourcils.

— Dis-moi où tu étais et je te rendrai la bouteille, dit Brett en posant ses mains sur le dessus du bar.

Garrith réfléchit un instant et soupira. Il n'avait pas tellement besoin de la tequila.

Brett sourit. "Je ne le pensais pas."

Garrith passa une main sur son visage lorsque sa nuque le picota comme si quelqu'un le regardait, puis une main chaude se posa sur son bras. Avant même de se tourner vers la personne qui le touchait, il savait instinctivement qui c'était. La légère odeur de roses flottait dans son nez, faisant sursauter sa bite d'excitation.

Sans regarder, il saisit la main sur son bras et l'enleva. Il se leva du tabouret et se dirigea vers les toilettes. Besoin de s'éloigner d'elle. De tout. Il n'aurait jamais dû revenir. Il aurait dû rester à l'écart. Cela aurait rendu les choses plus simples.

 

***

 

Keisha Lee avait l'impression que son cœur était déchiré en deux et tiré de sa poitrine dans une poigne angoissante. Regarder Garrith s'éloigner d'elle sans le reconnaître a déchiré son âme. Elle ne se souvenait toujours de rien à son sujet mais elle n'en ressentait pas moins une connexion.

Lorsqu'elle est entrée dans The Red Love pour rencontrer son frère, son cœur a sauté de joie de revoir Garrith. Ses cheveux blonds courts lui démangeaient les doigts de les toucher. Son large dos, implorant sa douce caresse. Si seulement elle pouvait s'en souvenir. Elle pensait peut-être qu'elle s'approcherait de lui et qu'il serait heureux de la voir. Cela faisait quelques mois qu'elle ne l'avait pas vu et elle ne l'avait pas embêté. Elle savait qu'il avait besoin de temps, mais le revoir lui fit réaliser qu'il ne pourrait peut-être jamais se remettre du fait qu'elle ne se souvenait pas de lui. Ce n'était pas comme si c'était de sa faute. Garrith le savait. Ou elle espérait qu'il l'avait fait mais elle avait l'impression qu'il la blâmait. Peut-être l'a-t-il utilisé comme excuse pour passer à autre chose. Keisha savait qu'ils avaient une histoire mais elle ne savait pas jusqu'où cela allait.

Des larmes lui brûlaient les yeux, menaçant de s'échapper lorsqu'une main lourde se posa sur son épaule. Elle soupira, ses épaules s'affaissant alors qu'elle couvrait la main de la sienne. « Il me manque tellement, mais je ne me souviens pas du tout de lui. »

— Je sais, Keisha, dit Brett. Il lui serra légèrement l'épaule et revint derrière le bar. Voir son frère faire quelque chose de si peu orthodoxe pour lui, l'a secouée. Une jolie barmaid blonde que Keisha n'avait pas encore rencontrée passa devant lui, le bousculant légèrement. Keisha haussa un sourcil.

Keisha s'assit au bar et attendit que Garrith revienne, priant pour qu'il lui parle.

Brett plaça un martini devant elle et elle le remercia. Prenant une plus grande gorgée que d'habitude, elle laissa la brûlure du gin recouvrir sa gorge avant qu'elle ne s'installe au creux de son ventre.

« Qui est le nouveau barman ? » Demanda Keisha, faisant signe à la femme au bout du bar, qui riait de quelque chose qu'un client avait dit.

Brett suivit le regard de Keisha et fronça les sourcils. « L'enfer si je sais. Jake l'a embauchée.

Keisha fixa son frère un instant. Il semblait étrange. Fermé, même. « Tu vas me présenter ?

"Pourquoi devrais-je?" Brett a mordu.

Keisha souffla. S'il voulait être un connard, elle se présenterait simplement. 

Elle sauta du tabouret et marcha jusqu'au bout du bar, attendant que la blonde la remarque. Ses cheveux étaient tirés en queue de cheval et l'uniforme que Brett avait fait porter à ses filles était sexy sur elle. Le t-shirt noir moulant mettant en valeur des seins pleins était rentré dans une jupe courte à carreaux rouge et noir. Sa peau était pâle, parfaite. La blonde la remarqua et sourit, ses yeux bleus brillants pétillant.

Keisha tendit la main. "Salut. Je suis Keisha Lee. Le propriétaire », fit signe Keisha à Brett au bout du bar, « est mon frère et je suis désolé que ce soit un connard. »

La blonde éclata de rire.

Keisha sourit.

"Je suis Evvie Neal et votre frère est définitivement un crétin mais je ne vous en tiendrai pas rigueur." Evvie sourit.

Keisha éclata de rire. « C'est un bon gars. Il faut juste du temps pour casser ses murs.

Les sourcils d'Evvie se rétrécirent. "J'ai remarqué." Elle regarda Brett et lui fit un signe de la main. "Oh merde," dit-elle alors qu'il lança un regard noir dans sa direction et se leva du tabouret, se dirigeant vers eux. Elle éclata de rire et se remit au service des clients. « C'était agréable de vous rencontrer, Keisha. »

Keisha sourit. "C'était sympa de vous rencontrer aussi. Je suis sûr que je te verrai autour.

Evvie hocha la tête et alors que Brett passait à côté d'eux, elle lui tira la langue. Keisha rit plus fort et suivit son frère.

« Si je n'avais pas besoin du personnel, je la licencierais », marmonna Brett alors qu'ils approchaient de son bureau.

"Pourquoi? Elle a l'air sympa et c'est évidemment une travailleuse acharnée. Keisha resta bouche bée après son frère. Quel était son problème avec Evvie ?

Brett ne répondit pas et s'assit sur l'un des canapés noirs au milieu de son bureau. "Comment ça va?"

Ah, changer de sujet. Il était définitivement doué pour ça. Keisha s'assit en face de lui et ouvrit la bouche pour répondre lorsque la porte s'ouvrit. Elle se retourna et vit Garrith debout dans l'embrasure de la porte.

"Je suis désolé. Je n'ai pas… je pensais… je reviendrai. Garrith se retourna, fermant lentement la porte.

Keisha bondit de son siège. "Non. Garrith, reste, s'il te plaît.

Garrith secoua la tête. "Non. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Il regarda derrière elle. « Brett, je viendrai demain. Et avec ça, il était parti.

Keisha fixa la porte fermée, une boule dure se formant dans sa gorge. Ce n'était pas de sa faute si elle ne pouvait pas se souvenir de lui. Ce n'était pas le cas. Du tout.

"Oui. Je suis en route."

Keisha se tourna vers Brett, remit son téléphone dans sa poche et se leva du canapé. « Il y a un mec qui demande le propriétaire. Il cherche quelqu'un apparemment.

"Oh, eh bien, je vais juste rentrer à la maison," dit doucement Keisha.

"Je ne devrais être qu'un instant", a déclaré Brett en s'approchant d'elle.

Keisha réduisit la distance et enroula ses bras autour de sa taille. "D'accord."

Son corps se tendit puis se détendit un instant plus tard. Il prit sa nuque en coupe et soupira. « Donnez du temps à Garrith. »